Protéger toutes les victimes des conflits armés

L'incessant combat

Suivez le colloque avec #Protocoles77À l'occasion des 40 ans des Protocoles additionnels aux Conventions de Genève Jeudi 16 Novembre

Table ronde 1

Table ronde 1

De la guérilla au terrorisme : la pertinence du DIH face aux réalités contemporaines

L'adoption des Protocoles additionnels était motivée entre autres par le développement de conflits asymétriques, qu’ils soient liés à la décolonisation ou à la guerre froide, et par la question centrale du statut des combattants de groupes armés non-étatiques. Si ces considérations ont permis le développement d’un protocole uniquement consacré aux conflits internes (le Protocole additionnel II), celui-ci demeure moins développé et protecteur que le Protocole additionnel I, consacré aux conflits armés internationaux. Ainsi, ni l'article 3 commun aux Conventions de Genève de 1949, ni le Protocole additionnel II, ne traitent de certaines questions, la détention des membres des groupes armés étant actuellement l'une des plus cruciales.

Or, la majorité des guerres aujourd’hui sont internes, et parfois, l’applicabilité même du deuxième protocole est contestée… Force est de constater que tous les États ne sont pas encore prêts à accorder le même degré de protection aux personnes ayant combattu dans le cadre de conflits armés internes. Que dire des personnes détenues dans le cadre de "la lutte contre le terrorisme"?

    Cette table ronde s'interrogera donc sur la pertinence du droit international humanitaire (DIH) face aux situations contemporaines :
  • Le Droit International Humanitaire est-il applicable à toutes les formes de conflits contemporains ? Quelle est sa pertinence dans la lutte contre le terrorisme ? Dans certaines situations de violences criminelles ?
  • Les conflits armés ont-ils encore des frontières ?
  • Comment garantir que le principe d'égalité des belligérants, principe fondateur du Droit International Humanitaire, soit respecté ?
  • Comment améliorer les règles relatives à la détention des membres des groupes non étatiques ? Faut-il faire évoluer leur statut et leurs droits ?

Nous verrons un entretien enregistré avec Monsieur Faustin-Archange Touadéra, Président de la République centrafricaine.

Cette séance sera animée par Madame Claude Guibal, journaliste

À voir

Droit international humanitaire : Protection des combattants détenus
Tous les combattants détenus, qu'ils soient issus d'armées régulières ou de groupes armés sont protégés par le droit international humanitaire.

À propos du Colloque

Télécharger le programme

Inscription close

Suivez le colloque avec #Protocoles77

Jeudi 16 novembre 2017

Immeuble Jacques Chaban-Delmas

Salle Victor Hugo

101, rue de l'Université, 75007 Paris

Accueil des participants à partir de 8h00

Une pièce d'identité (carte d'identité, passeport ou titre de séjour) sera exigée à l'entrée

Accès

Métro : Assemblée nationale (ligne 12), Invalides (lignes 8 et 13)

RER : Invalides (Ligne C)

Bus : lignes 24, 63, 73, 83, 84, 93, 94

Suivez le colloque avec #Protocoles77

Organisé conjointement à Paris par :